sprechgesang
Accueil du site > ...Et tout le reste est littérature. > Photographie > Je ne suis pas coupable - photographie

Je ne suis pas coupable - photographie 7

jeudi 1er septembre 2005, par Erwan Tanguy

Je ne suis pas coupable - photographie 7
Turquie, 15 août
Une femme Alevi essaie de sortir d’un trou dans la montagne de Hacibektash. Selon une croyance des Alevis, fraction religieuse considérable de la population turque, seul un innocent arrive à sortir du trou. AFP/TARIK TINAZAY

Je ne suis pas coupable.

Ils m’ont dit « Passe le trou et nous te croirons »

Personne n’a jamais réussi à passer le trou, à moins de se démettre l’épaule. Et si je ne passe pas, si je refuse de tenter ma - chance, je serai, aux choix, lapidée, mise en prison, fouettée, amputée d’une main de voleuse. Si je refuse. Mais si je reste coincée là, qu’ils n’arrivent pas à m’en sortir, ni d’un côté ,ni de l’autre, que feront-ils ?

Je me souviens.

J’étais plus jeune, j’ai assisté à ça, le devoir d’assister à ça, pour bien comprendre les règles - mais jamais elles ne disent, les règles, que certains ne peuvent mentir même s’ils mentent. La femme est restée coincée, je me souviens, il y a même une photographie, je l’ai encore en mémoire, la femme comme la photographie. Ils ont tiré sur ses jambes pour la ramener - rien à faire, elle criait.

Elle était donc coupable, c’est ce qu’ils nous ont dit, en se retournant vers nous, toute ma classe de jeunes filles naïves. « Coupable », nous a-t-on fait crier. Ils nous ont ordonné de partir puis ils ont tiré encore. Je ne sais pas comment elle est sortie, j’ai juste vu de loin un corps inerte qu’ils ont jeté sur une civière.

Je me souviens d’avoir pleuré toute la nuit, le regard de la femme, en la maudissant de ce regard alors qu’elle était coupable. Pourquoi avait-elle choisi le trou puisqu’elle était coupable ?

Aujourd’hui je suis face à ce trou et je suis innocente...

{process=oui}