sprechgesang

J'arpente

jeudi 13 mars 2008, par Erwan Tanguy

J’arpente

J’arpente Tu arpentes devant
Loin devant moi
Je ne te vois plus depuis longtemps
J’arpente
Cherche dans l’empreinte de tes pas
Quel sens ai-je à y glisser
Les miens
Pieds ampoulés qui ne m’éclairent en rien
J’arpente
J’ai croisé de nombreux visages
Qui t’étaient
Te sont encore
Familiers
J’ai espéré dans leurs mots
Y déceler les tiens
Et j’arpente toujours
Les rues de toutes ces villes
Dont tu m’as parlé
Dont tu me parles encore
Je suis du regard les architectures
Que tu m’as décrites
Ouvre les portes des maisons
Dans lesquelles tu as mangé
Ou dormi
Parfois aimé
J’arpente tous les sommets
J’escalade parfois
Je ne traverse pas toujours
Les lieux
Au cours des mêmes saisons
J’arpente mais je descends
En te suivant
Vers mes enfers
Je me perds en toi
Je voudrais aimé ceux
Que tu aimes
Avec violence s’il le faut
Qu’il t’aime à travers moi
S’il le faut
Ce que j’arpente
En aucun cas ne me libère
Et pourtant je me dois de l’être
Pour te retrouver
Je dois me libérer
Des images
Des envies
Être plus léger
Frôler la terre
M’accomoder du vent
Pour ne plus arpenter
Être là et ailleurs
Être dans le poème
Où tu te trouves

Voyage à elle

Long voyage en train
Des tunnels par delà les montagnes
Vers un endroit là
Parce que là au delà duquel rien
Centre de mes chemins
Multiples et un
Le là le elle le là-elle
En train mais souvent à pied
Lentement douloureuses ampoules
Puis vient le sang
Sous les pieds écorchés
Mets des pansements
Je n’ai pas le temps
Je n’ai pas le temps
S’arrêter où et quand
Très vite plus aucune direction
Sans moyen sans chemin
L’inaccessible là-elle
De souvenirs que dans l’avenir
Aucune image de ce lieu
S’il brille peut-être mais des yeux
aveugles rien
Voir juste devant car plus loin dans le noir
Ne s’animent que les souvenirs de demain
As-tu le temps
As-tu le temps
M’arrêter où et quand
Errance dans paysages
Sentir là sous les pieds
Du sable puis de la boue
De l’herbe puis du goudron
Marcher les bras devant
Se heurter aux arbres
Aux maisons et aux gens
Parle-leur
Demande ton chemin
Pour là pour Elle
Accompagne-toi d’un guide
Prends-tu le temps
Prends-tu le temps
M’arrêter où et quand
Quelle heure au moment précis
Le pied près du là
Frôle elle son corps
Puis des mains puis des lèvres
Très vite je elle nous loin de là
Le nous nouveau vers un autre là
Besoin d’un autre endroit
Un endroit là ou rien
Centre de nos chemins
Multiples et un

Première version musicale

Seconde version musicale

{process=oui}