sprechgesang

Présentation

lundi 17 mars 2008, par Erwan Tanguy

Extrait d’un texte
« Tu fuis
Ta marche rythme ton oubli
Tu erres
Tu prends conscience de ton immobilisme
Tu ne voyages pas
Tu mens aveuglée dans ton exil
Tu marches
Tu marches
Tu marches
Toujours
Tu ignores ton corps immobile
Tu refuses de le voir »

Cette lecture est un spectacle a trois pupitres, à trois interprètes qui entrecroisent leur chant pour tenter un voyage de mots et de musique. Elle évoque parfois la mélancolie, la fuite d’hommes ou de femmes ne sachant plus vers quoi ils fuient. Parfois de cette mélancolie et de cette solitude, on retrouve la gaîté trompeuse d’une nuit d’ivresse. Parfois encore on hurle le poème par nécessité. “Les Traversées” sont aussi des tracés à la poursuite d’un rêve inaccessible, où sont ouvertes des pistes fragiles dans tous les espaces qui apparaissent dans ces chants. Et toutes ces histoires se racontent en mots et en musique pour laisser libre court à l’imaginaire de ceux qui écoutent.
Liant ainsi mots et musique, la langue se cherche au-delà du sens dans la musicalité et dans le souffle, dans le rythme et dans les sonorités. L’ordre des choses est bousculé, le violoncelle et l’ordinateur nous racontent une histoire pendant que la voix du lecteur en propose la mélodie, la voix, la machine et le violoncelle se rencontrent dans un chanté-parlé (sprechgesang) étrange et poétique.

Historique
Yves-Pol Ruelloux et Erwan Tanguy se connaissent depuis de nombreuses années, ayant commencé à jouer au sein de l’Ensemble Vocal et Instrumental de Languidic, le premier au violoncelle et le second au hautbois ou à la flûte à bec.
En 1996, ils ont participé à la création d’une pièce d’Apollinaire à l’Université de Rennes, association Amphi-Théâtre.
Morgan Daguenet et Erwan Tanguy se sont rencontrés lors de la création de « Mitoyen », création de Renaud Herbin (Mettre en scène 2006).

Des lectures
Aujourd’hui, dans sa pratique régulière de lectures publiques, Erwan Tanguy a eu le désir de proposer une forme plus ambitieuse pour qu’il n’y ait pas seulement un lecteur, seul avec son texte, mais deux autres voix, deux voix musicales différentes.
Cette lecture musicale est vraiment un trio où chaque voix cherche sa place, dialogue, pour faire entendre une atmosphère qui dépasse les mots.

En chantier
En octobre 2005, des extraits de la lecture ont été présentés lors de la soirée d’ouverture de la saison du Théâtre de la Paillette. Suiteà cette première présentation, cette lecture sera proposée prochainement, toujours dans une forme réduite, dans des cafés à Rennes (janvier 2006).

En décembre 2006, l’équipe s’agrandit avec la présence de Morgan Daguenet (site) qui vient élargir le son et multiplier les possibilités musicales de ces lectures qui glissent lentement vers la chanson.

{process=oui}