sprechgesang

Face colonne

vendredi 14 octobre 2005, par Erwan Tanguy

Vendredi, bouchon sur la rocade, rendez-vous avec Renaud H. retardé, pour voir la seconde variation de Mitoyen, perdu dans le nouveau Saint-Jacques-de-la-Lande j’écris, sur la terrasse du café face à la bibliothèque, il y a des gens autour, je suis en pleine mitoyenneté...

Perdu
Angles et perspectives
Difficile de je
S’y projeter
S’y prononcer
Espace cube
Angles rues
Angles immeubles
Étendue horizontale
Et verticale
A qui s’adressent nos habitats élevés
Colonne béton muette à l’esprit
Où les dieux déménagés
Dans quelles campagnes éloignées
Face colonne
Et les voitures
Angles droits
Virages tendus
S’engouffrent dans les
Où il n’y a pas d’issu
Circulent les transports uniques
Bouchonnent dans les culs de sac
Jusqu’aux piétons
Braillent discutent échangent
Pataugent
Sur les bords d’une rivière mécanique
De synthèse
Artificielle
Que deviennent les corps
Perdus
Sans perspectives pour
Se projeter
Ville artificielle
Quelles porosités
Pour
Retenir les souvenirs
Inventer langue
Artificielle
Lisse et angulaire
Pour laisser des traces
Inscrire cette ville
Dans les mémoires
Dire comment demain faire
Que langue sur béton
Laisse autre que goût amer
Chasse les démons
Brise solitude d’hier
Et abandon
Langue hurlante si faut
Ainsi qu’elle soit plus que dire
Émettrice
Brouille ondes
Fait silence les télévisions
Langue parle à fendre béton
Petite fissure qui raconte
Que ça vit les gens ça vit


Manque les poissons
Dans l’artifice de rivière
Pour aller jusqu’au bout
De ce geste modernité
Et sur les berges dimanche
Regarder les pêcheurs
Tenter les poissons plastiques

2 Messages de forum

{process=oui}