sprechgesang
Accueil du site > Les auteurs > Erwan Tanguy > Blog > Humeurs > Villejean (Rennes) - station université

Villejean (Rennes) - station université

mardi 14 juin 2005, par Erwan Tanguy

Depuis le temps que j’y passe, sur cette place étrange, et que je vois les deux phrases de Bernard Noël et Rabelais, il fallait bien que je les prenne en photo.

« La tête a besoin du coeur pour que la pensée fasse partie du corps et vive sous la langue. » Bernard Noël

« Je ne bâtis que pierres vives : ce sont hommes. » François Rabelais

Et entre les deux un carré avec les "A" de toutes les langues.

C’est un petit clin d’oeil à François Bon, ne serait-ce que pour Rabelais, dont il était venu lire des extraits à l’Université il y a quelques années déjà.

Le temps passe et les personnes marchent sur de la poésie, sans même la lire - mais elle est là, la poésie - elle s’infiltre malgré tout

Ce qui est dommage - la froideur de cette place - le côté grand ouvrage moderne blanc et sans la possibilité de mauvaises herbes - le contraire de la langue de Rabelais et de celle de Bernard Noël aussi - des langues aussi puissantes dans un lieu si triste

Mettre la langue à l’honneur pour finalement la laisser mourir - l’abandonner à l’architecture triste et cadrée - rien du geste poétique n’est là - tout juste l’intention

Et plus loin - dans les amphithéâtres - ça enseigne la langue - académique - loin encore de Rabelais de Noël - même si parfois

Tout cela est bien trop propre...

{process=oui}