sprechgesang

1

mercredi 25 mai 2005, par Erwan Tanguy

Ce que j’oublie - temps peut-être anodins - qui par les gouffres qu’ils créent, deviennent des nécessités

Je ne peux continuer à vivre ainsi, sans savoir, sans, ne serait-ce qu’un instant, me rappeler un moment oublié, que je puisse réprendre, même si c’est une illusion, ma vie en main -

Mais la volonté ne suffit pas - chaque fois je me réveille dans un train me ramenant chez moi - chaque fois cela recommence et je ne me souviens ni d’où je viens ni ce que j’ai fait - du voyage aller et du pourquoi j’y suis allé - j’imagine pour mon travail - je n’aime pas a priori voyagé - ou ai-je une vie cachée, tellement cachée que je l’ignore -

Je fouille frénétiquement mes poches - veste et pantalon - mon sac lorsque j’en ai un - le ticket dans la main je regarde longuement le nom de cette ville où souvent je n’étais jamais allé - je regarde jusqu’à ce que le flou m’envahisse les yeux autant que la tête - mes souvenirs -

Chaque fois cela recommence - périodiquement - le même réveil - les mêmes symptomes - la même insupportable migraine - et les engourdissements aux articulations - des fourmis dans les muscles - je sens mon corps plombé - d’une lourdeur que j’associe à la mort - je me réveille d’un corps mort - d’une histoire oubliée - c’est véritablement la sensation qui me traverse - je reviens à la vie dans un mouvement d’aspiration où les sons me reviennent crescendo - j’entends à nouveau le monde assourdissant -

Au réveil je ne suis pas vierge de tout souvenir pour autant - mon enfance est toujours là - ainsi qu’une grande partie de ma vie - les zones d’oubli sont proches -

Dès le premier train j’ai gardé le ticket - pour pouvoir un minimum enquêter - uo par simple habitude d’accumuler - je peux au moins faire un inventaire de ces voyages oubliés - ils sont tous alignés sur la petite commode de l’entrée - par ordre chronologique pour le moment - ce qui m’a permis de constater assez rapidement que ces voyages se passaient environ toutes les sept semaines - un mois et demi à quelques jours près - parfois en semaine parfois en week-end - il n’y a pas de règles pour les jours ni la durée du séjour - je devrais sans doute trouver une autre forme de classement pour mettre en évidence d’autres critères - comme les départements les plus visités - les villes les plus visitées -

Je n’ai jamais de billets aller retour - jamais donc les dates de départ - je n’arrive pas à déterminer la durée des séjours - un ou plusieurs jours - et toutes les nuits se passent-elles à l’hôtel - les notes des hôtels me suffisent-elles vraiment à déterminer la durée de ces séjours - des billets aller je perçois les remboursements parfois - ce qui suppose que j’en envois par la poste par exemple certains au comptable de mon employeur avant mon retour - où disparaissent les autres allers - est-ce parce que je les perds ou parce qu’ils ne sont pas liés à mon travail -

{process=oui}