sprechgesang

3

mardi 31 mai 2005, par Erwan Tanguy

Voir en ligne : visite interactice d’un TGV

Un coup de coude me réveille.

Le temps d’émerger. La bouche pâteuse.

Je regarde où je suis et je sens une accélération dans le cerveau, me demander d’abord pourquoi je suis dans un train, puis si j’arrive à répondre à cette question, tenter plus facilement de connaître sa destination.

Au bout du coude se trouve une voisine, une dame d’un certain âge, raide, mais pas suffisamment pour se payer une première classe - car je suis bien en seconde classe ? Avant même que je lui pose une question, elle me dit : « Vous ronfliez. Tout le compartiment était gêné. »

Je lui demande, après quelques excuses, à quelle station elle était monté, insinuant que j’étais seul au départ, à mon départ, mais je l’ignore. Elle me dit la station. « Et je dormais déjà ? » Aucune réponse. Ni dans le reste du compartiment, nous y sommes seul.

3

Dans quel train suis-je tombé ? « Ils sont tous parti au wagon bar car vos ronflements étaient insupportable. » Avec leurs bagages ! Décidément cette dame est une vieille menteuse.

Et moi je me réveille loin de beaux draps !

petite ballade dans un TGV vide

{process=oui}