sprechgesang

Y, 2004

jeudi 12 août 2004, par Erwan Tanguy

Voir en ligne : lien vers le texte en PDF

Pourquoi se lancer dans la réécriture d’une pièce comme « Yvonne, princesse de Bourgogne » de Witold Gombrowicz, certainement pas parce que je pense mieux faire. Je viens de voir « Lalla » de D-G Gabily, mis en scène admirablement par Benoît Gasnier, et peu de temps après de lire cette pièce « Yvonne, princesse de Bourgogne ». Deux rencontres, un spectacle et une lecture, que j’ai trouvées intéressantes et qui m’ont poussées à écrire.

Extrait de la pièce - scène V

P -
Elle m’a regardé
Elle a osé me regarder
Et il n’y a pas de haine dans son regard
Ça se retourne contre moi
Isabelle avait peut-être raison

Temps

P -
Si elle m’aime elle me tient entier en elle
Je croyais la saisir elle me possède
Que dois-je faire
Les conseils d’un astrologue

C’ -
L’astrologue de votre mère

C’’ -
Ou l’astrologue de votre père

C’ -
Les tourments

C’’ -
Ou les affaires

P -
Celui qui sera capable de me conseiller sur les deux
Ils partent et ramène l’astrologue qui est le même comédien que le curé

L’astrologue -
Que puis-je pour vous

P -
Ne vous ai-je pas déjà vu

L’astrologue -
100 € la consultation

P -
Peu importe
Je veux tout savoir sur cette personne
Il lui donne le cheveu arraché

L’astrologue -
C’est léger

P -
C’est cher

Temps. L’astrologue se concentre.

L’astrologue -
Femme
Étrange
Un silence
Signe poisson

C’ -
Poison

C’’ -
Arrête je vais étouffer de rire

L’astrologue (imperturbable) -
Jeu
Amour
Peut-être pas partagé
Un autre amour
De l’argent
Disparition
Complot
Il lâche le cheveu épuisé mais tend la main pour l’argent

P -
Un point se confirme déjà
Cela suffira

P paie l’astrologue qui s’en va

P -
Quel trouble
Ses paroles confuses
Je ne sais plus
A quel amour me rendre
La situation
Je n’en aime aucune
Mais ce qui est sûr
Qu’elle disparaisse

C’ -
Isabelle

C’’ -
Non Yvonne

C’ -
Ah
Tu es certain

C’’ -
Ah, à choisir oui

P -
Avez-vous des suggestions

C’ -
Les pieds dans le ciment et hop dans l’eau

C’’ -
L’oreiller sur la tête jusqu’à l’étouffement

C’ -
Une balle dans la tête et dans le cœur, signé

C’’ -
Drogue puissante dans son verre d’eau

P -
Qui se souciera d’elle
Elle disparaît déjà dans son silence
Et je ne supporte pas son regard

C’ -
Tu la bats à mort

C’’ -
Non tu la pousses sous un bus

C’ -
Non l’empoisonnement

C’’ -
Poussera-t-elle un cri

P -
Quelqu’un doit le faire pour nous
Un tueur professionnel
Un homme d’expérience

C’ -
Un homme à votre père

C’’ -
Celui sui s’était occupé de l’ancien comptable

C’ -
Pas de traces

{process=oui}