sprechgesang
Accueil du site > Les auteurs > Lazare > Lazare et Elise Dabrowski

Lazare et Elise Dabrowski

jeudi 30 juin 2005, par Lazare

festival JAZZ NOMADES
Les 14, 15,16 juin 2005
aux Bouffes du Nord

Voir en ligne : Lazare et Elise Dabrowski

Lazare a grandi au Théâtre du Fil et côtoyé Loïc Lantoine, Dikes et la rue Kétanou avant que son talent ne le conduise sur les planches des grands théâtres nationaux. Sa présence luminescente et sa verve poétique foudroyante l’ont amené à pratiquer une forme d’improvisation dramatique totale, avec ce don pour l’écriture instantanée propre aux grands musiciens de jazz. Blaise Merlin

Lazare et Elise Dabrowski

Jeudi 16 juin 05. « À fleur de mots »

…..Voici à présent Lazare (voix) et Elise Dabrowski (voix et contrebasse). Cette fois, tout est improvisé. Lazare nous embarque dans un délire absolument imprévisible : le sien ! Elise le suit (le poursuit ?) volontiers dans sa folie, soit en l’accompagnant (voix lyrique et contrebasse), soit en répondant (ou répétant comme un écho) les pensées hallucinées de son compagnon de scène. Lazare parle à la première personne, comme s’il s’agissait d’un rêve éveillé, divague d’une pensée à l’autre, voyage dans l’absurde. Il écarquille les yeux comme un enfant, littéralement possédé par ce qu’il vit et nous fait vivre. Il circule sur scène, s’accroupit, s’allonge, marche, court, escalade les murs. Bref, il ne tient pas en place. Elise, elle, est bien en place restant maître de la situation, observant Lazare malicieusement. Les deux artistes se complètent magnifiquement, ne cherchant pas à effacer l’autre, mais au contraire à s’unir pour se surpasser. La poésie de Lazare se lie à la douceur de la voix d’Elise, la contrebasse gronde en communion avec le cri sincère.

Lazare a même tenté une improvisation chantée à partir des mots du public (innocence, conscience, malentendu…). Une création à la fois surprenante et réussie.

Les 14, 15,16 juin 2005 aux Bouffes du Nord, réalisé par Philippe Taram pour fréquence Paris Pluriel(106.3 fm), en juin 2005

{process=oui}